• Actu

      DATES ET ÉVÉNEMENTS - Nos mères

    14-17/03/15 Semaine de la poésie, Clermont-Ferrand

    20-23/11/14 Littératures européennes Cognac

    22/10/14 Bibliothèque de Fetinne (Liège)

    4/10/14 Librairie Quartiers Latins, Bruxelles. Entretien avec Nicole Debarre.

    2/10/14 "Premiers romans, nouveaux talents", rencontre à la SGDL (Hôtel Massa, Paris).

    1/10/14 Poëziecentrum, Gand.

    29/09/14 Rencontre Librairie 100 papiers (Buxelles), puis à 20h15 à la Maison Autrique lecture de Nos mères par Christian Crahay.

    13/09/14 La roue des poètes (Amay).

    5-6-7/09/14 Le livre sur les quais (Suisse)

    21-23/08/14 Lectures sous l'Arbre, Le Chambon-sur-Lignon

    19-20/07/14 Rencontres du livre de Sablet (Avignon). Avec Pierrette Fleutiaux

    5/7/14 Nuit des Livres à Esquelbecq 

    28-29/06/14 Le marathon des mots, Toulouse. Lecture de Nos mères avec Marianne Denicourt.

    27/06/14 Librairie La Femme Renard, à Montauban, à 19h

    26/06/14 Librairie Caractères, à Mont-de-Marsan, à 19h

    25/06/14 Librairie Campus, Dax, Rencontres à Lire

    13/06/14 Apéro littéraire, Liège, 18h, le Grand Curtius

    24 et 25/05/14 Festival Comédie du Livre à Montpellier. 

    21/05/14 Librairie Charybde à Paris

    20/05/14 Librairie Des Livres et des Hommes à Beaune. Avec Carole Zalberg.

    18/05/14 Invité de Maghreb-Orient Express sur TV5 monde.

    17/05/14 Librairie Les Cahiers de Colette à Paris

    15/05/14 Librairie Passages à Lyon. Avec Philippe Morier-Genoud et Claude Burgelin.

    4/05/14 DH Radio. Direct. (Heure à venir)

    03-04/05/14 Salon du livre de Genève

    26/04/13 Librairie Point Virgules à Namur

    23/04/14 Librairie Filigranes à Bruxelles

    22/04/14 Librairie La Licorne à Uccle 

    17/04/14 J'aime beaucoup ce que vous faites. de 17 à 18h sur La Première (RTBF). Avec Jérôme Colin. 

    11-13/04/13. Metz, littérature et journalisme. Salon

    04-06/04/13 Salon L'escale du livre, à Bordeaux. Rencontre le samedi 5 en compagnie de Claire Castillon. L’écrivain Eva Almassy présentera la rencontre.

    29/03/14 Librairie Club à Liège (Belle-Île)- séance de dédicaces de 14 à 16h. 

    14/03/14 Invité de 50° Nord (Arte Belgique) pour Nos mères.

    13/03/14 Invité de Tout le monde y passe (La Première - RTBF) - en direct - 9h00 à 9h50.

    22/02/14 Nos mères à la Foire du livre de Bruxelles. Signature, de 14 à 15h, sur le stand Gallimard.

    20/02/14 Nos mères à la Foire du livre de Bruxelles. Rencontre, à 18h, sur le thème des "histoires familiales". Avec Nathalie Skowronek, romancière, et Laurent Moosen, modérateur.

    18/02/14 Nos mères dans "Un autre jour est possible" (France culture), de 6h à 6h30.

    12/02/14  Nos mères dans "Tout le monde y passe" (RTBF, La première), dans le cadre du Prix Première 2014, à 10h30.

    11/02/14 Nos mères dans "Dans quelle étagère" (France 2) / diffusion à 9h05, 00h50 et 5h40.

    08/02/14 Nos mères dans "La librairie Francophone" / diffusée samedi 08 février de 15h à 16h sur France Inter et de 17h à 18h sur la RTS – La 1ere (Suisse), le dimanche 09 février à 12h sur la RTBF (Belgique) et à 19h sur la Première Chaine de Radio Canada.

    5/02/14 Nos mères à la librairie Pax (Liège)

    01/02/14 Nos mères, article de Daniel Laroche dans le Carnet et les Instants

    17/01/14 Nos mères, dans Le Carnet du libraire, émission d’Augustin Trapenard, sur France culture.

    16/01/14 Barbara Abel parle de Nos mères dans 50° Nord (Arte Belgique).

    11/01/14 Nos mères, 3 étoiles dans le journal Le Soir.

    10/01/14 Angèle Paoli chronique et recommande Nos Mères sur son site littéraire Terres de femmes.

    9/01/11 Nos mères, coup de cœur de la Librairie Quai des Brumes (Strasbourg).

    09/01/14 Sortie de Nos mères, roman, aux éditions Verdier.

    07/01/14 Nos mères s'invitent dans "l'Ardent parler" (Télé Liège). Diffusion du 16 au 19 janvier.

    16/11/13 Long entretien avec Nicole Debarre dans le Grand Charivari sur Musiq 3 (RTBF) + signatures Césarine de nuit au salon "Tournai la page"

    15/11/13 Remise du Prix Triennal de littérature (Tournai)

    13/11/13 Interview La Première et Musiq 3 (RTBF) autour de Césarine et des prix littéraires

    15/10/13 Parution de Tonton, hommage à Aimé Césaire, dans les Etats Provisoires du Poèmes XIII, ouvrage collectif, Cheyne éditeur.

    28/06/13 Lecture de Césarine de nuit avec Isabelle Nanty au Marathon des mots - Toulouse

    13/06/13 Felix Poetry Festival - Anvers

    28/05/13 Rencontre avec Isabelle Nanty autour de Césarine de nuit - Passa Porta, Bruxelles 

    28/05/13 Le Grand Mag, La Première (RTBF) avec Isabelle Nanty - Bruxelles

    24/05/13 Soirée "iF" à l'Arbres à paroles - Amay

    23/05/13 Soirée "iF" chez Livre aux trésors - Liège

    16/05/13 Nuit de la Littérature- Bruxelles 

    14/04/13 Printemps des poètes - Luxembourg 

    13/04/13 Printemps des poètes - Luxembourg 

    12/04/13 Printemps des poètes - Luxembourg 

    24/03/13 Salon du livre de Paris 

    23/03/13 Salon du livre de Paris

    22/03/13 Semaine de la poésie - Clermont-Ferrand

    21/03/13 Semaine de la poésie - Clermont-Ferrand

    20/03/13 Semaine de la poésie - Clermont-Ferrand

    09/03/13 Foire du livre de Bruxelles - Interview pour Lifbly, la bibliothèque en ligne

    02/02/13 : Les Magritte du Cinéma - Bruxelles

    15/01/13 : Lecture Césarine de nuit avec Isabelle Nanty - Centre Wallonie-Bruxelles, Paris. 

     07/01/13 : Le Rendez-vous, France Culture, émission de Laurent Goumarre. Avec Isabelle Nanty.

    25/10/12 : Dijon - ouverture du festival TemPoésie

    19/10/12 Présentation CESARINE DE NUIT, librairie Point Virgules - Namur

    10-11-12-13/10/12 Biennales internationales de poésie - Liège

    5/09/12 Invité de l'émission Poésie à l'écoute sur Radio Panik (Bruxelles) : 105.4 FM 

    26/08/12 Lectures sous l'Arbre - Le Chambon-sur-Lignon 

    25/08/12 Lectures sous l'Arbre - Le Chambon-sur-Lignon 

    25/06/12 Lecture CESARINE DE NUIT à la Kulturfabrik, Esch-sur-Alzette (Luxembourg) 

    17/06/12 Signature CESARINE DE NUIT, ANTIOXYDANT et DEBOUT SUR LA LANGUE sur le stand Maelström au marché de la poésie de Paris (de 15 à 16 heures), en compagnie de Fred Griot

    16/06/12 Signature CESARINE DE NUIT sur le stand 209-516 du centre Wallonie Bruxelles, au marché de la poésie de Paris (de 17 à 18 heures).

    8/05/12 Lecture avec Pierre Guéry et Tom Nisse, La gougoutte à pépé - Bruxelles 

    29/04/12 Lecture SYLVIA + NOS MERES Rencontres à Lire - Dax 

    28/04/12 Lecture CESARINE DE NUIT, Rencontres à Lire - Dax

    27/04/12 Remise du Prix des Rencontres à Lire - Dax

    24/04/12 Nocturne CY TWOMBLY à BOZAR - Bruxelles

    19/04/12 Présentation CESARINE DE NUIT, Librairie Livre aux trésors - Liège

    30/03/12 Avant-première de A NEW OLD STORY aux GALERIES CINEMA - Bruxelles

    26/03/12 Présentation CESARINE DE NUIT, Bibliothèque aux mille feuilles - Sprimont 

    14/03/12 Emission CULTURE CLUB (RTBF, La première) - Bruxelles

    7/03/12 Lecture CESARINE DE NUIT à l'Alliance française - Paris

    P1090751.JPG

  • Wauters et les corps de bois

    D'Antoine Wauters, j'avais l'intention de lire Nos mères, court texte paru en début d'année chez Verdier, et vivement recommandé par plusieurs personnes. J'en ai toujours l'intention mais allez savoir pourquoi j'ai préféré commencé par son tout dernier livre paru, Sylvia, quatre-vingt pages constituées de brefs pavés (pierres?) de texte, sous couverture rouge, publié par Cheyne Editeur, collections Grands Fonds.

     

    Souvent, quand le livre conseillé vous semble déjà "acquis", vous retardez le moment de vous y aventurer, vous cherchez d'autres abords, d'autres entrées dans la maison de l'auteur. La confiance, devenue pour ainsi dire crainte, vous pousse à des détours. Par où commencer? Par ce magnifique Sylvia.

     

    Tiré à 800 exemplaires sur un sobre bouffant, Sylvia se veut un triptyque; deux panneaux consacrés aux deux grands-pères (Charles et Armand), sur lesquels se replient, si l'on veut, deux panneaux ayant vocation d'eulogie et ne faisant qu'un une fois joints. La "Sylvia" du titre n'est autre que Sylvia Plath, dont les poèmes, et en particulier le recueil posthume Ariel, aident l'auteur à traverser le déclin et la mort de ses deux grands-pères:

     

    "Avec le lait, la bave, la boue de consolation – ce qui parle –, tu me viens par Ariel, Sylvia. Ou par, en l'espace de ma vie sans vous et à fleur de tes mots, par ça que tu plantes, tu déverses, tu jettes de toi en ma bouche – tes gouffres […]."

     

    Peuvent entrer alors – et sortir autrement – Charles et Armand. Le premier, vaincu par Alzheimer, ne reconnaît plus le monde, ne sait plus lire ses signes. Se souvenir de lui, c'est donc se rappeler ses oublis, laisser entrer l'amnésie dans la mémoire, la plaie rendu au corps. On songe alors au "Paralytique" de Sylvia Plath, qui figure dans le recueil Ariel :

     

    "Dead egg, I lie
    Whole
    On a whole world I cannot touch"

     

    ("Œuf mort, je gis / entier / sur un monde entier que je ne peux toucher")

     

    Difficulté d'appréhender le temps intérieur de celui en qui tout s'effrite, quand on sait que pour nous "le futur se limite à la seconde qui suit". D'Armand, du corps d'Armand, il est dit:

     

    "Corps que tu veux simplement quitter, d'où tu veux simplement sortir, comme d'un sablier triste dans lequel depuis toujours tu étoufferais. Sortir lentement, par la soif et la faim, kilo après kilo et grain de sable après grain de sable, jusqu'à retrouver la parfaite transparence."

     

    Wauters, à la fois secoué et porté par la poésie de Sylvia Plath, trouve en celle-ci l'écho de ce qu'il veut toucher: le point d'équilibre/déséquilibre de la phrase qui permet à la fois de retenir et de laisser partir. La phrase s'écourte, puis reprend, son attaque en renfort, elle insiste puis s'arrête ; la strophe se dilate et se contracte, n'excédant jamais la taille d'un sonnet, suivant une avancée heurtée, à laquelle fait référence et qu'éclaire la phrase de Plath mise en exergue du livre: I am lame in the memory / je boite en la mémoire.

     

    Livre fort et fragile, Sylvia dit le corps devenu accident, l'être inaccessible, déjà fondu dans l'ailleurs – et que seule peut encore saluer la tension poétique. Le fil est ténu, il peut casser à tout moment – ce que fit d'ailleurs Sylvia Plath – mais la scansion, vécue dans l'aventure de la phrase, offre à la rupture d'ultimes résonances. Retarder cette "statis in darkness", cette stase des ombres où tout va, le livre de Wauters y parvient avec une simplicité et une pénétration exemplaires.

     

     

     

    ____________

     

    Antoine Wauters, Sylvia, Cheyne éditeur, coll. Grands Fonds, 16 €

     


  • Sylvia by Antoine Wauters

    -Reviewed by Morgane Remy-

    sylvia

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    How do you mourn when you haven’t had the chance to properly say goodbye to a loved one? This sore question has no unique answer but plenty. And among them, the one given by Antoine Wauters is to create beauty out of sorrow… with the precious help of the iconic Sylvia Plath!

    To call on a dead poet to survive this period may seems counter-intuitive but Antoine Wauters proves it can be a glorious idea in his book Sylvia,  published this year in the Collection Grands Fonds by Cheyne éditeurs, an over thirty years old French editing company dedicated to poetry. He used her words to recall the last years and then the absence of his grandfathers, whose lives ended few months apart in 2010.

    He appeals to her as one might ghosts or gods or another version of self (words in italics are references to the American poet’s work).  This book as a whole is more an exploration of how he survived his pain, by using both his and her words:

    Maintenant je ne peux toujours pas bouger, ni le bras,  qui nous a ainsi démembré ? dis-tu. Nous nous touchons comme des estropiés. J’ignore, Sylvia, d’où tu me parles, si c’est depuis Ariel ou de La Traversée ou des Arbres d’hiver, ou si c’est ma voix même qui est à ce point charriée par un vent tien, renversée jusqu’à me faire penser que tes mots sont de moi, petite bise salvatrice quand ma famille rentre sous terre, le café après l’office du feu. Souffle-feu.

    [Translation: Now I still can’t move, neither the arm, who has dismembered us? You said. We touch like cripples. I don’t know, Sylvia, where you are speaking to me from, is it from Ariel or Crossing the water or Winter Trees, or is it my own voice who is so much dragged by your wind, knocked over until I start to think you words are mine, a little redemptive kiss when my family is buried, a coffee after the agency of fire. Fire-blowing]

    This collection of short poems is less an epitaph than a gathering of all he can remember about them, as suggests the quote of Sylvia Plath as an introduction: “I am lame in the memory”. At the same time, I have the feeling he is the first writer to successfully write about Alzheimer’s with so much restraint and strength at the same time:

    Ce que tu auras pourtant achevé, tu penseras ne pas l’avoir entamé, et l’entameras donc – couper du pain. Ce que tu n’auras pas entamé encore, tu penseras l’avoir achevé déjà, et ne l’entameras pas – couper du pain. Et ainsi peu à peu, comme un fruit pourrit ou comme une chose lentement arrive – la nuit après le jour, l’ennui, la maladie -, tu oublieras tout. Et tout en toi se mélangera. S’oubliera.

    [Translation: What you will have already completed, you will think un-started, and you will begin that task – cut some bread. What you will not have already started, you will think accomplished, and you will not begin – cut some bread. And thus, little by little, as a rotting fruit or like something slowly coming – the night after the day, the boredom, the sickness-, you will forget everything. And everything in you will be mixed all together. And forget itself.]

    If I have to summarize this book in a few words, I would say that this work is not only an honor to the memory of  Antoine Wauter’s family but also an homage to Sylvia Plath. A few printed words to lend  dignify to the struggle of those who are left behind.

     


  •  

    Ils écrivent et dédicacent : les auteurs

     

    Dominique SampieroLudovic DegrooteHarchi Kaoutar Le parrain, Antoine Wauters C.Nys Mazure
    Dominique Samiero, Ludovic Degroote, Harchi Kaoutar, Antoine Wauters, Colette Nys-Mazure
     

     


  • MAGHREB-ORIENT EXPRESS - MOE, dimanche 18/5/14


  • Cette semaine et la suivante, je repars avec "nos mères" sur les routes de France…

    Le 15 à la Librairie Passages avec Philippe-Morier Genoud et Claude Burgelin, le 17 aux Cahiers de Colette, le 20 chez Librairie Des Livres et des Hommes avec Carole Zalberg et son très poignant "Feu pour feu", et le 21, enfin et en beauté, à la Librairie Charybde avec Marianne Loing.





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique